Arabie Saoudite Info

Le premier site officiel de fact checking sur l'Arabie Saoudite

Dossier

Le soutien humanitaire apporté par l’Arabie saoudite au Yémen : historique et chiffres-clés

Introduction

Depuis 2014, le Yémen est déstabilisé par un conflit armé qui oppose les rebelles Houthis, soutenus par l’Iran, et le gouvernement légitime du Président Abdrabbo Mansour Hadi, élu démocratiquement en 2012 et reconnu par la communauté internationale. L’avancée militaire des Houthis a plongé le pays dans une situation politique et humanitaire désastreuse.

Face à cette double urgence, et à la demande du gouvernement yéménite, l’Arabie saoudite s’est engagée sur le terrain depuis mars 2015, à la tête de la coalition des pays du Conseil de Coopération du Golfe (CCG) afin de :

  • restaurer la souveraineté du gouvernement légitime et combattre les exactions des rebelles Houthis, 
  • lutter contre l’implantation d’Al-Qaïda ou d’autres mouvements terroristes dans la péninsule arabique, à la faveur de ce conflit,
  • venir en aide aux populations civiles touchées par le conflit, tout en les protégeant. 

Pour atteindre ces objectifs, l’Arabie saoudite a déployé d’immenses moyens et mis en place de nombreux projets d’aide humanitaire, faisant du Royaume l’un des acteurs les plus impliqué dans ce domaine au Yémen, aux côtés des Nations Unies notamment.

L’Arabie saoudite, l’un des premiers pays donateurs en faveur du Yémen

Livraison d'aide humanitaire par voie aérienne, avec le concours de la Royal Saudi Air Force
Livraison d’une cargaison d’aide humanitaire par voie aérienne au Yémen, avec le concours de la Royal Saudi Air Force – Source : Al Arabiya

L’Arabie saoudite a apporté plus de 847,5 millions de dollars d’aide humanitaire au Yémen depuis le début du conflit provoqué par les milices Houthis dans ce pays, ce qui fait du Royaume l’un des plus importants donateurs humanitaires à l’international.

L’aide apportée par l’Arabie saoudite comprend de nombreux projets essentiels, qui ont profité à des millions de citoyens yéménites et qui incluent la fourniture d’abris, de nourriture, de soins et de médicaments, ainsi que l’éducation et la scolarisation d’enfants ; le tout en coordination avec 84 organisations internationales, ONG ou agences des Nations Unies.

En novembre 2017, 161 projets ont été achevés, pour un montant total évalué à plus de 700 millions de dollars.

Les projets menés au Yémen par le King Salman Humanitarian Aid & Relief Centre (couramment appelé KSRelief) comprennent notamment :

  • 48 projets dans le domaine de la sécurité alimentaire, de l’hébergement et de la gestion des camps de réfugiés, dans toutes les régions du Yémen, pour un montant de plus de 241 millions de dollars (21 millions de bénéficiaires).
  • 18 projets dans les domaines de l’éducation, de la protection de l’enfance et des domaines liés, pour un montant d’une valeur de 87,83 millions de dollars (près de 4 millions de bénéficiaires).
  • 63 projets dans les domaines de la santé, de la nutrition, de l’eau et de l’assainissement pour un montant total de plus de 239 millions de dollars (27,7 millions de bénéficiaires).
  • 10 projets dans les domaines de la logistique, du soutien et de la coordination d’opérations humanitaires (ainsi que des actions de communication d’urgence) pour un montant de près de 56,95 millions de dollars (15 000 bénéficiaires).

Depuis avril 2015, l’aide financière de l’Arabie saoudite au Yémen s’élève à plus de 8,2 milliards de dollars. Cette aide s’est répartie entre plusieurs postes :

  • 847,5 millions de dollars d’aide humanitaire et de secours fournis par KSRelief sur le terrain, à travers tout le Yémen.
  • 1,1 milliard de dollars d’aide accordée aux Yéménites réfugiés en Arabie saoudite.
  • 2,9 milliards de dollars d’aide au développement alloués au Yémen.
  • 2,2 milliards de dollars d’aide bilatérale versés au gouvernement légitime du Yémen.
  • 3 milliards de dollars accordés à la Banque Centrale du Yémen, afin de soutenir la monnaie et l’économie yéménites (dont 2 milliards ayant été versés mi-janvier 2018).

Quelques exemples de projets humanitaires menés par l’Arabie saoudite au Yémen

L'aide humanitaire de l'Arabie saoudite au Yémen
Au Yémen, l’Arabie saoudite apporte de l’aide humanitaire aux populations civiles touchées par le conflit, comme ici dans le gouvernorat de Taiz – Source : King Salman Humanitarian Aid & Relief Center

En janvier 2017, KSRelief a dépêché un convoi chargé de 17 conteneurs de fournitures médicales et d’équipements au Yémen. Ce convoi comprenait 11 conteneurs destinés au Republican Hospital d’Aden et au Ministère de la Santé du Yémen. Les 6 conteneurs restant étaient destinés à l’Hôpital général de Marib (situé au centre du pays).

En février 2017, KSRelief a fourni plus de 12 millions de vaccins (contre la rougeole, la rubéole, le tétanos et la coqueluche) pour les enfants yéménites.

En mars 2017, KSRelief a lancé deux autres grands projets au Yémen :

  • un programme de lutte contre la malnutrition chez les enfants, les femmes enceintes et allaitantes, qui concerne 8 provinces et cible 348 468 enfants, femmes allaitantes et femmes enceintes.
  • un programme pour assurer et sécuriser l’approvisionnement en eau, mis en œuvre dans 15 gouvernorats, comprenant la livraison d’eau aux maisons, la distribution de réservoirs et d’autres conteneurs d’eau. Ce projet hydraulique bénéficie à 1,35 million d’enfants, 796 011 hommes et 762 917 femmes.

En partenariat avec le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), KSrelief a ouvert de nombreux centres dans le cadre du programme de nutrition thérapeutique, en plus de fournir des traitements médicaux et de suivre les cas de malnutrition aiguë. Ainsi, KSrelief a déployé des équipes mobiles à travers tout le Yémen et fourni des traitements à 258 067 enfants souffrant de malnutrition aiguë. Il a notamment fourni un soutien pour la vaccination, les services de santé génésique, les soins prénataux et les soins postnatals, en plus de faire des scintigraphies de 1 221 811 enfants afin de déterminer l’étendue de leurs problèmes de santé. KSrelief a également fourni des vaccins anti-rougeole à 261 000 enfants yéménites, des services aux femmes enceintes et des soins après l’accouchement à 222 659 femmes.

En parallèle, et en réponse à l’épidémie de choléra survenue au Yémen en mai 2017, KSRelief a lancé en urgence un programme de secours à travers tout le pays. Un convoi de 550 tonnes transportant les médicaments et les fournitures nécessaires pour diagnostiquer et traiter les Yéménites atteints par la maladie a déjà été envoyé sur place, avec 700 000 unités d’intraveineuses et d’appareils, ainsi que 500 000 doses d’antibiotiques, qui aideront à soigner 59 000 personnes.

En juin 2017, KSRelief a livré 100 000 paniers alimentaires au Yémen, tout en signant un accord avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour apporter plus de 8 millions de dollars afin de soutenir la réponse sanitaire mise en place pour combattre l’épidémie de choléra au Yémen. Au cours de ce même mois de juin, KSRelief a affrété un convoi terrestre transportant 778 tonnes de nourriture, de fournitures médicales et d’abris pour les différentes provinces yéménites. Fait notable : les milices Houthis ont saisi, arrêté ou empêché la livraison de médicaments contre le choléra et de fournitures médicales indispensables à la lutte contre cette épidémie.

En juin 2017, le Prince héritier Mohammed bin Salman a également annoncé un don de 66,7 millions de dollars à l’UNICEF, à l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et à leurs partenaires pour répondre à l’épidémie de choléra au Yémen. Un don salué par Mahmoud Fikri, directeur régional de l’OMS pour la Méditerranée orientale, qui avait déclaré à ce sujet : « Au nom du bureau régional de l’OMS, je remercie sincèrement le Prince Mohammed bin Salman, prince héritier d’Arabie saoudite, vice-premier ministre et ministre de la Défense, pour cette généreuse initiative en faveur du secteur humanitaire, afin de soutenir nos efforts visant à soulager la souffrance des populations yéménites, à fournir aides et secours, et à contenir l’épidémie de choléra au Yémen ». Ce don a également été salué par le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et aides d’urgence de l’ONU, Stephen O’Brien, ainsi que par le Directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

 

Sources :