Arabie Saoudite Info

Le premier site officiel de fact checking sur l'Arabie Saoudite

Faux

Les cafés Starbucks sont interdits aux femmes en Arabie saoudite

Introduction

La célèbre chaîne de cafés Starbucks a récemment été accusée d’avoir interdit aux femmes d’entrer dans l’un de ses salons de Riyad, sous la contrainte du Comité pour la promotion de la vertu et la prévention du vice imposant l’existence d’un « mur de ségrégation ». Or, il s’agissait d’une suspension temporaire liée à la réalisation de travaux d’aménagement et destinée à garantir son accès à tous, dans le respect des coutumes du pays.

 

Café Starbucks – Source : Wikimedia

Un accès temporairement restreint pour cause de travaux

En février 2016, une femme publie un message sur Twitter affirmant que le personnel d’un café Starbucks de Riyad aurait refusé de la servir, illustrant son propos d’une photo d’affiche placardée sur la porte d’entrée du salon. La chaîne de salons de café américaine fait alors l’objet d’une campagne particulièrement virulente dans les médias britanniques et sur les réseaux sociaux, nombre d’internautes appelant au boycott de la marque. En effet, le salon visé avait initialement été réservé aux hommes pour des raisons d’autorisation administrative. Toutefois, la direction de Starbucks précise ensuite qu’au moment des faits, ce salon faisait justement l’objet de travaux d’aménagement destinés à le rendre accessible à tous, expliquant la présence temporaire de l’affiche incriminée. Il s’agissait en outre du seul café Starbucks dans ce cas parmi les 78 autres que la chaîne américaine comptait alors en Arabie saoudite.

Des espaces aménagés pour les femmes, les hommes et les familles

Suite à cet incident impliquant la société Starbucks, de nombreux Saoudiens et Saoudiennes, appuyés par des résidents étrangers, prennent la parole sur les réseaux sociaux pour répondre à ce qu’ils estiment être une incompréhension voire, une caricature, de la situation réelle des femmes en Arabie saoudite. Il est en effet de coutume dans le Royaume de respecter la non-mixité, nécessitant d’aménager, sur les lieux de travail ou de loisir, des espaces réservés aux hommes célibataires d’un côté, et aux femmes et aux familles de l’autre. Ce type d’organisation permet alors d’offrir aux femmes et aux hommes l’accès aux mêmes produits et services, sans discrimination.

Une libéralisation progressive de la société saoudienne

Mais la mixité se fait progressivement une place dans la société saoudienne. La King Abdullah University of Science and Technology (KAUST) inaugurée en 2009, destinée à hisser le Royaume au rang des pays engagés dans la recherche, est autant ouverte aux hommes qu’aux femmes. Elle est devenue le premier établissement public saoudien mixte. Au-delà du milieu universitaire, celui du divertissement aussi s’ouvre à la mixité. En février 2017, l’Arabie saoudite a accueilli pour la première fois le Comic Con, le festival international de la Pop culture. Durant toute la durée du festival, femmes et hommes ont pu évoluer librement sous la tente dédiée aux animations du festival. 

 

Sources :